#Whirlpool : Les faire plus chier que le Front national !

whirlpool.jpg

Ca y est ! On a l’unité !
On se lance enfin vraiment !

Depuis le temps qu’on piétinait dans le pédiluve, on se lance enfin vraiment !

Et notre première sortie, on l’a réservée aux Whirlpool.

Parce que c’est ma bagarre depuis dix-huit ans, d’empêcher que tout se barre en Slovaquie, en Chine, en Pologne. Parce que c’est le sens de ma candidature que d’être là et pas ailleurs, en première ligne aux côtés de ceux qui se prennent la mondialisation et l’Europe dans la figure.

On a reçu un bon accueil. Bien sûr, on nous regarde pas comme des sauveurs, y a pas d’illusion, le fatalisme l’emporte, la résignation. Et quand un gars, un intérimaire, pas intégré au « plan social », cause politique, c’est pour lâcher : « Je vais voter Marine. Parce que ça les fait tous chier, la droite comme la gauche ! ».

Mais mettez-moi à l’Assemblée, et je les ferai encore plus chier que le Front national !

Sinon, on mesure comme ça, au fil d’un tractage, les arguments qui portent et ceux qui ne passent pas.
Dur de s’attaquer aux actionnaires, invisibles, trop invisibles.

Le député smicard, en revanche, et l’Assemblée nationale délocalisée à Varsovie, ça fait son petit effet…

(Je remercie les vingt-deux « Picards debout ! » qui nous ont accompagnés durant ce premier tractage. Il va falloir tenir quatre mois, maintenant, 120 jours pour renverser la table électorale… )