Si Nicolas Dumont est un bon maire : qu'il le reste !

Nous relayons une lettre envoyée à tous les habitants d'Abbeville par un collectif de citoyens de leur ville. Et nous les remercions à nouveau pour leur engagement, digne et jamais défaillant. 

Baisse des retraites, précarité du travail, cadeaux aux actionnaires, suppression de 120 000 fonctionnaires... voilà ce que voterait Nicolas Dumont s’il devenait député.

Nous sommes nombreux à avoir voté pour Nicolas Dumont lors des dernières élections municipales. Mais c’est aujourd’hui un autre mandat qu’il brigue: député.

Passons sur son retournement de veste éclair : hier dirigeant du Parti socialiste dans la Somme, le voilà désormais «En Marche!»... avec une suppléante historique du RPR-UMP-LR.

Mais venons en au programme: que votera-t-il à l’Assemblée? Dans le programme d’Emmanuel Macron, on trouve ainsi:
- Une baisse de 20 € par mois des petites retraites (via la CSG).
- La suppression 120 000 fonctionnaires (des enseignants? des aide-soignantes? Emmanuel Macron s’est toujours refusé à le préciser).
- 10 milliards d’économies dans la santé (alors que les hôpitaux sont déjà au bord de la crise de nerfs).
- Une loi travail n°2 pour accroître la précarité des salariés. Et passée par ordonnances: en contournant le Parlement et la démocratie.

A l’inverse, Emmanuel Macron fera des cadeaux aux plus riches, notamment: exemption de l’Impôt sur la fortune pour les actionnaires (!!!).

Jamais Nicolas Dumont ne s’est démarqué de ce programme: il risque de tout voter au doigt et à l’oeil du président.

Nous vous invitons à élire François Ruffin, un candidat qui, au contraire, votera à l’Assemblée nationale en son âme et conscience, en toute indépendance.

Signataires :
Cyril Bécuwe (PS), Aurélien COUPEL (aide-soignant), Arnaud Duméniel (postier, syndicaliste), Aurélie Dutertre-Delmarcq (auxiliaire de vie sociale) Christine Evrard ( professeur lycée
Boucher de Perthes) Hervé Farcy (syndicaliste) Georges Flament (militant syndicaliste et associatif) Joël Fon taine (syndicaliste) Christopher Fourquier (militant associatif), Monique GREMETZ, Blandine Husson (militante associative) Maryse Lacombe (PCF), Michel Guillochon (PCF) Haydée Leblanc (militante syndicaliste), Claude LEBLANC (syndicaliste/PCF), Jean-Claude MONFLIER, Valérie Müller (PCF), Mathilde Outurquin-Denys, Jacques Tery (syndicaliste, professeur lycée Boucher de Perthes) Stéphanie Bégon, Maxime Bienaimé, Laurette Boyard, Jacky Delahaye, Béatrice Dubus , Bernard Dufour, Patrick Fournier, Patricia Fournier, Jean-Michel Goux, François Grard , Gérard Griffon, Marie-Christine Guillemin, Sabine Hénique, Caroline Lecocq, Valérie Lefevre, Denis Lefranc, Mickaël Lelong, Valérie Lelong, Jocelyn Lenne, Marlène Monflier, Marion Radenne, Suzy Radenne, Philippe Roge, Jean-Jacques Sananes, Coralie Tery, Kevin Tschanz, Angelo Tonolli, et bien d’autres Abbevilois...