Pas encore au complet !

pas-au-complet.jpg

Mardi soir, on fêtait, pour la Saint-Valentin, l’unité autour de « Picardie debout ! », avec Ensemble !, la France insoumise, le Parti communiste, Europe Ecologie les Verts (on va mettre en ligne, très vite, les interventions des camarades).

Et c’est formidable, ce rassemblement. Ca risque d’être une exception nationale, plutôt que la règle… Mais justement, comme je ne suis jamais content, j’ai apporté des bémols.

D’abord, les gens s’en fichent de l’unité, pour eux elle devrait aller de soi. Ce sont les querelles et les divisions dans la gauche qui leur paraissent incompréhensibles, repoussantes. On n’en fera pas un argument de vente.

Ensuite, notre famille n’est pas encore au complet. Pour moi, et depuis longtemps, la ligne de partage entre la droite et la gauche passe au sein du Parti socialiste. Aussi, nos efforts doivent porter là-dessus, une porte ouverte, une main tendue, aux électeurs socialistes désorientés, aux militants même, voire à ses dirigeants.

Car nous sommes la gauche. Pas « l’extrême gauche », pas « la gauche radicale », pas « la gauche de la gauche », la gauche tout court. La gauche qui est restée debout. La gauche qui n’a pas vendu son âme pour un secrétariat d’Etat.