Novissen : "Non aux firmes, oui aux fermes !"

A la mairie de Drucat, on a rencontré les membres de Novissen, qui lutte contre « la ferme des mille vaches ». En attente de décisions de justice, d’une amende qui pèse sur les épaules de l’exploitant, les militants se montrent plutôt confiants… mais pour une sombre raison : « En gros, on craint qu’il y ait eu un deal entre la FNSEA et le gouvernement : ‘On laisse tomber le projet des mille vaches, mais en échange vous nous laissez tranquilles sur les phytosanitaires’. »

Et aussi, les méthaniseurs agricoles ont, en France, du plomb dans l’aile, ne se révèlent pas aussi rentables que prévus. (Claude se montre un grand spécialiste des méthaniseurs, avec un haut niveau d’expertise, sans déc, effectuant des voyages d’études et autres.)

On a causé agriculture, de façon plus générale : qu’est-ce qui permettrait sa transformation ? sa sortie du complexe chimico-industriel ? comment aider les exploitants qui voudraient tenter une autre aventure ?

PS: Ces petits papiers sont de modestes notes. Si des erreurs, des inexactitudes s'y sont glissées, signalez-les nous. On corrigera.

D’après nous, le monde agricole est entré dans une phase d’incertitude idéologique. La FNSEA se trouve, aujourd’hui, prise à son jeu du libre-échange, qu’elle a favorisé mais qui devient un piège. Les Jeunes agriculteurs proclamaient d’ailleurs, lors de leurs vœux : « Non aux firmes, oui aux fermes ! » L’indice d’un monde qui bascule ?