L'enjeu : une Assemblée qui marche au pas ?

assemble_au_pas.png

L’enjeu n’est plus, aujourd’hui, de donner ou non une majorité au président Macron : il l’aura. La question, désormais, c’est : veut‑on une Assemblée qui marche au pas ? qui obéisse au doigt et à l’oeil de l’Élysée ? Ou, au contraire, souhaite-t-on que d’autres voix se fassent entendre ? Dans votre circonscription, on peut l’emporter contre le candidat de la Finance ! 


Mes priorités : la précarité

C’est l’avenir, nous dit-on : les emplois de service. 

Mais alors, quel avenir ! 

Car ces métiers (auxiliaire de vie sociale, assistante maternelle, agent d’entretien, animateur périscolaire, vigile, ATSEM, etc.) sont gangrénés par la précarité. Et là, on ne peut pas nous mettre le couteau sous la gorge des délocalisations, nous menacer d’un « l’AVS bulgare est moins chère ! » 

Aussi, voilà ma priorité, dans le public comme dans le privé, dans les hôpitaux, les cliniques, les centres périscolaires, les cantines, le ménage : structurer ces métiers. Que leurs statuts (paie, horaire, etc.) soient assurés de la même manière sur tout le territoire, qu’on ne soit pas « vacataire » à Abbeville, « mandataire » à Amiens, « titulaire » à Bordeaux. 

Avec : 

- un grand plan d’embauches. 

- une taxe précarité 

- l’encadrement de la sous‑traitance 

Comme député, j’oeuvrerai aussi pour : 

2/ La Sécu à 100 % (fin des dépassements d’honoraires, des mutuelles...). 

3/ Le Smic à 1500 € net, et le relèvement des petites retraites. 

4/ Des embauches à l’hôpital, dans l’éducation, les associations. 

5/ Un plan de 25 milliards pour l’isolation des logements. 

6/ Une baisse des impôts locaux et de la TVA (les prélèvements les plus injustes). 

Comment financer ça ? 

7/ Par la suppression du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (22 milliards de gaspillés chaque année, soit 600 000 postes d’infirmières, d’enseignants). 

8/ La hausse des taxes sur les capitaux, les dividendes. 

9/ La chasse à l’évasion fiscale (80 milliards à récupérer). 

Je lutterai également, 

10/ Contre la libre circulation des capitaux et des marchandises. 

11/ Pour l’interdiction du travail détaché. 

12/ Pour l’abrogation de la Loi Travail.